Conformément au nouvel objet de l’Association, l’Assemblée Générale a décidé de lancer un Service Interculturel de Médiation (SIM) pour jouer le rôle de facilitateur dans la résolution pacifique des conflits.

En effet, l’Assemblée a relevé que divers conflits frappent nombre de familles qui finissent par se disloquer, faute de secours.

Un cadre propice au dialogue apaisé et une médiation expérimentée seraient de très grande utilité aux personnes en quête de solutions pacifiques.

En particulier, et pour leur meilleure intégration dans la société française, les familles issues de l’immigration africaine, croyant profondément en l’efficacité du dialogue et du parable ne trouvent pas d’aide suffisante dans le seul recours aux services sociaux mis à leur disposition par le gouvernement français.

D’où la nécessité de proposer ce Service Interculturel de Médiation (SIM) qui utilisera, dès le début, cinq langues à savoir le Français, l’Anglais, le Swahili, le Kinyarwanda et le Kirundi. En outre, l’Assemblée Générale a reconnu en la personne de l’abbé Thomas NAHIMANA les compétences requises et l’expérience voulue en matière de médiation non-violente, l’a nommé  Médiateur Principal et lui a donné plein pouvoirs pour organiser et lancer ,le plus rapidement possible, le Service Interculturel de Médiation(SIM).